La plantation fruitière

x117.jpg

Quand les villageois ont eut pris la décision de déplacer leur village sur le site de Thangchung, ils se sont demandés ce quelle nouvelle activité ils pourraient engager en descendant le village de 500 mètres d’altitude. c’est alors que faisant référence à des cultures du bas Mustang, ils se sont décidés à installer une plantation fruitière , principalement de pommiers .

Ils se sont cotisés et ont acheté des arbres . Les premiers ont été plantés en 2010.

Depuis, la plantation s’est progressivement agrandie jusqu’à 6000 arbres. Dont une grande partie est propriété du comité de village tandis que chaque famille dispose d’une centaine de pieds pour sa propre production.

Le village de Dhye étant à 4000 mètres d’altitude, les villageois n’ont jamais pu cultiver d’arbres. Ils ont donc tout eu à apprendre à ce sujet depuis la plantation, les soins, la taille et jusqu'à la récolte.

Nous leur apportons cette aide avec la participation de deux spécialistes , Norbert Clement, directeur d’un conservatoire d’arbres fruitiers en Allemagne , et Jean Louis Orvain, producteur de pommes et fabriquant de jus,cidres et alcool.

Pour créer la plantation, les villageois ont acheté les plants au Népal où on ne peut pratiquement trouver que des goldens , cinq types , mais de golden, ce qui pose deux problèmes

a) Le problème d’un risque sanitaire en cas d’épidémie.

b) le problème que les goldens soient une variété convenant mal à la transformation des fruits en jus, confitures et autres .

c) le centres arboricoles du Népal ne produisent  des plants uniquement  à partir de semis des même variétés, ce qui produit des arbres dont le système racinaire est mal adapté à la culture par  irrigation, la plus fréquente au Népal pays tropical ou les arbres fruitiers tels que pommiers , poiriers,.. ne poussent qu’ en altitude ou le climat devient tempéré.

Suite à ces constats, en accord avec le comité de village, nous avons envisagé de pouvoir importer de nouvelles variétés . Nous avons échangé de ce projet avec des représentant du ministère de l’agriculture et plus particulièrement du NARC (Népal agricultural research council ) qui nous a ensuite  officiellement  demandé de contribuer à l’amélioration de ce type de cultures pour le Népal et nous a , de plus, facilité les démarches d’importation (permis, quarantaine,...)

Nous avons donc importé des fruitières adaptées au projet de transformation , des variétés sur porte greffe, plus adaptés à l’irrigation, nous avons également importé deux variétés de porte greffe qui pourront être utilisés pour greffer des arbres de production locale.

En mars 2016, à Thangchung, avec le comité de village de Dhye, nous avons créé la station fruitière expérimentale de Dhye qui complète le projet de plantation fruitière des villageois.

Et au printemps 2017,malgré les conditions météo difficiles que nous avons eu pour monter à Thangchung, nous y avons créé une pépinière ou nous avons installé de jeunes plants( en œil dormant) plus facile à transporter car plus petits, mais aussi plus sensibles aux  frictions lors du transport. Nous les avions  conditionnés avec soin pour tenir compte de cette fragilité .

Durant l'hiver, saison sèche, nous avons constaté que les lapin sauvages qui vivent dans la montagne ont repéré la plantation et ses jeunes plants, il y sont venus à plusieurs endroits ronger l'écorce des jeunes arbres.Nous avons réagi par deux expériences, l'une consistant à poser un filets anti-lapin autour du tronc de chaque  jeune plant, l'autre est d'expérimenter une cloture électrique solaire . Nous avions emporté ces matériels  dans nos bagages jusqu'à Thangchung.

La clôture ayant été offerte par la société CREB  d'Ortez ( 64300 ) qui les fabrique .Ces expériences sont suivies de prés par Les habitants de Dhye, mais aussi par les autres villages.